Havre de paix.

Hiya mes loups!

Je vous retrouve aujourd’hui dans un nouvel article un peu particulier parce que je vais papoter voyage, mais surtout comment faire de chaque ville sa place à soi.

Souvent, on me dit que je suis chanceuse de voyager, que je fais rêver les gens avec mes photos, que je suis débrouillarde et courageuse, et j’en passe. Alors, oui c’est flatteur, et je suis très contente de partager mes expériences avec vous. Mais vous ne pensez jamais à l’envers du décor, au mal du pays éventuel quand on était si bien installé, au stress quotidien de ne pas savoir où dormir demain, bref, je ne vais pas tout détaillée car je voudrais avant tout que cet article ressorte un point positif.

Car malgré tout, j’adore voyager, il n’y a que comme ça que je me sens libérée, vraiment en vie ! Et pourtant.. Lorsque j’ai quitté l’Ecosse, j’étais inconsolable. Cette déchirure lorsque j’ai dû quitter mon logement, mes amis, mes habitudes,.. J’ai emmené toute cette souffrance avec moi en Irlande. Je suis restée dans le silence, puis au fur et à mesure de mon road-trip irlandais, malgré le mal du pays, j’ai réussi, par le yoga et la méditation, à m’y sentir mieux. Il est difficile de trouver son havre de paix, mais avec du recul j’en trouve un par pays. Il y a toujours une ville dans laquelle je peux rester des heures sans jamais m’y ennuyer tant je m’y sens apaisée et bien.

Et je pense qu’il est important de se concentrer sur ce point, trouver son ou ses havres de paix partout dans le Monde. Car du jour au lendemain on peut être amené à bouger dans une ville que l’on aime absolument pas, ou juste que l’on ne connaît pas. Oui ça peut effrayé, mais garder en tête qu’on peut se sentir bien partout tant qu’on se sent bien dans son corps et dans sa tête. Aujourd’hui, je me sens mieux, je suis même contente d’être rentrée en France, le temps évidemment de préparer le prochain voyage, car oui je ne vais pas m’éterniser haha. Cependant, j’y vois à présent un potentiel avenir que je ne voyais pas avant.

J’ai évolué avec les voyages, je me suis pris des gamelles, j’ai perdu des amis, puis je me suis relevée. A présent, je sais que je dois encore apprendre, que le voyage va m’aider. Et que le chemin est encore long. Si je vous dis tout ça aujourd’hui, c’est parce que je vois beaucoup de personne qui voudrait qu’on grandisse d’un coup d’un seul, or ça ne se fait pas toujours comme ça. Parfois il faut un « tilt », un événement qui fait qu’on comprend. Alors n’en demandez pas trop à votre entourage, soyez compréhensif et ouvert d’esprit.

Peu importe la destination, faite toujours en sorte de vous y sentir à l’aise, vous verrez ça change beaucoup de choses. Il faut sourire à la vie pour qu’elle nous le rende ! :)08

L’Ecosse m’a enrichit comme jamais je ne l’aurais imaginé en y arrivant. C’est à présent, à côté de LH, mon deuxième havre de paix.

J’espère que cet article vous aura plu !

A bientôt 😉

—————————————————————- Peace & Love ———————————————————–

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.